Qu’est ce que le RGPD ?

QUOI ?

Les (r)évolutions technologiques, notamment l’émergence des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC), ont récemment placé les données personnelles au cœur des préoccupations des instances européennes qui ont donc, en mai 2016, édicté le Règlement Général pour la Protection des Données (RGPD).

Entré en vigueur le 25 mai 2018 (consultable ici), ce texte de référence harmonise et renforce, pour les individus au sein de l’Union européenne, la protection et la sécurisation des données personnelles.

POUR QUI ?

Le RGPD vise avant tout à offrir aux citoyens, qui constituent le socle de ce règlement, une protection renforcée de leurs données personnelles.

Ainsi, il redéfinit quelque peu la relation entreprise (ou administration) / individu, notamment par le renforcement de l’obligation d’information et l’exigence d’un consentement éclairé. Par ailleurs, il offre de nouveaux droits aux personnes physiques, tel que le droit à la portabilité ou à l’effacement des données les concernant.

PAR QUI ?

Ce règlement est applicable à toute entité qui a recours au traitement de données à caractère personnel : banques, opérateurs téléphoniques, société du CAC 40, administrations, réseaux sociaux…etc. Tout organisme public ou privé se doit de mettre en application les règles fixées par le RGPD.

En France, c’est la Commission Nationale Informatique et Libertés (CNIL) qui est en charge du contrôle de l’application du Règlement.